Projet Zoé – Jessy et ses 2 miracles de vie

 

Il y a un mois, je vous présentais le projet Zoé.

Et vous avez été nombreuses à m’envoyer des petits mots en privé pour saluer ce projet. J’en suis touchée vraiment, un grand merci à vous toutes pour tous ces mots et encouragements.

Il n’est pas toujours facile de se livrer alors je remercie celles qui vont venir illustrer les prochains mois de ce projet et vous raconter leur histoire.

 

Pour ce mois de novembre, c’est Jessy qui nous raconte son parcours. un parcours qui me touche d’autant plus que Jessy c’est maintenant une amie mais c’est aussi quelqu’un avec un grand coeur, pleine de vitalité qui trouve toujours les mots quand il faut.

 

 

 

Jessy c’est un combat assez hallucinant, semé d’embuches avec un ascenseur émotionnel digne des plus grandes montagnes russes.

 

En effet, après 2 ans de tentatives pour avoir un enfant par voies naturelles, Jessy doit se rendre à l’évidence, avoir un enfant ne sera pas une chose facile pour elle et son mari. Ils espèrent que ce bonheur arrivera avec l’aide de la médecine et se tournent alors vers un centre de procréation médicalement assistée.

La lourdeur des traitements, la fatigue physique et morale ainsi que les échecs à répétition mettront à rude épreuve Jessy et son couple. A tel point qu’elle décide de tout arrêter et de faire le deuil d’être mère un jour.

Sur les conseils de sa mère, elle se rend à la cure thermale gynécologique à Salices-de-Béarn.

A la suite de cette cure, Jessy refait une FIV qui aboutit encore sur un échec. C’est un nouveau coup dur pour le couple d’autant plus quand un médecin leur dit que pour eux « à part bruler un cierge à l’église il y a plus aucun recours ».

Je vous le disais, les mots sont parfois bien plus durs que tous les traitements, c’est difficile d’entendre ce genre de chose quand vous passez par des moments aussi difficiles.

L’adoption est alors envisagée mais il restait encore 3 embryons congelés. Pour n’avoir aucun regret et tenter le tout pour le tout, Jessy décide de recommencer une FIV et cette fois c’est la bonne. Un petit miracle se produit et il s’appelle Quentin. C’est un petit bonhomme merveilleux que j’ai eu la chance de photographier à la naissance. Je suis tellement heureuse d’avoir immortalisé à jamais les premiers instants de vie de Quentin et offrir aux parents des souvenirs plus que magiques.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Robin est arrivé tout juste un an après son frère. Un bébé miracle que la science ne peut expliquer puisque Robin est arrivé naturellement sans aucun recours à la médecine.

Je suis tellement heureuse pour Jessy et son mari, ils ont la famille qu’ils ont toujours rêvé d’avoir et c’est une belle récompense pour tout ce chemin parcouru.

C’est aussi un joli message d’espoir pour toutes celles qui comme Jessy vivent ce parcours du combattant.

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.